• Enfants de lumière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et si parfois j’en ai les larmes aux yeux,

    De voir les enfants inconsolés trembloter,

    Attendre un nouveau foyer à mille lieues,

    Trop jeunes pour comprendre la réalité.

     

    Dans ce choix que les parents ont su faire,

    Sous une pluie pénible brillante de force,

    De souhaiter du bien aux fruits de la chair,

    En écoutant la conscience qui s'efforce.

     

    Et si ma plume larmoie aujourd’hui,

    Crachant sur le papier la souffrance,

    De ces anges solitaires dans la nuit,

    Les mains frêles tendues vers l’absence.

     

    Puisse dans l'âme le monde s'imprimer,

    Et entendre ces petits êtres de l’avenir,

    Dans la tristesse du jour amer réclamer,

    Le soleil qui rallumera leurs sourires.

     

    Au lointain résonne l’écho de leurs voix,

    Comme un souffle intérieur et précieux,

    Remerciant la vie pour la première fois,

    De semer des étoiles au fond des cieux.

     

    Dans la lumière glacée des corps alignés,

    Quelques familles répondent à l’appel,

    Ouvrent leurs bras à ces cœurs chagrinés,

    Les enveloppant de chaleur éternelle.

     

    Le plus tendre et doux baiser déposé,

    Sur un visage noyé dans un regard vide,

    Procure l’émotion aux bébés délaissés,

    Par une bouffée d’amour qui les guide.

     

    Et si le bonheur d’être aimé et d’exister,

    Dans ces endroits brodés de tendresse pure,

    Les bouts de choux rayonnent de sérénité,

    Confiants et heureux oubliant l’obscur.

     

                      Corinne


  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Juillet 2015 à 14:28

    Ah oui Corinne, j'ai ma nièce qui stérile a fait une demande d'adoption pour deux enfants qu'elle accueillera en 2017... des enfants de couleurs, plus facile à adopter encore que du belge, que dire... c'st du déracinement mais être sans foyer c'est triste aussi... merci à toi, bises de JB

    2
    Lundi 27 Juillet 2015 à 17:37

    c'est dur de voir un enfant souffrir

    3
    Mardi 28 Juillet 2015 à 07:40

    Beaucoup de couples voudraient adopter mais le chemin est difficile ..

    Joliment écrit ton poème , bravo

    Il me touche ...

    Impossible d'accéder à l'administration de mon blog, dans l'attente je publie sur blogspot http://zitop.blogspot.fr/

    Bon et doux mardi CORINNE

    Bisous

    timilo

    4
    Mardi 28 Juillet 2015 à 08:13

    Coucou Corinne

    mon petit passage amicale pour te souhaiter une douce journée

    le soleil est toujours d'actualité mais la pluie annoncé pour demain

    bisous

    Marlène

    5
    Mardi 28 Juillet 2015 à 08:27

    Les enfants ne devraient jamais être tristes ...

    Bon mardi.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    6
    Mardi 28 Juillet 2015 à 09:04

    Un enfant, c'est tellement fragile !!!

    Nous devrions nous souvenir combien c'est difficile  quand on est petit et dépendant...

    Merci pour cette très belle page

    7
    isa
    Mardi 28 Juillet 2015 à 17:02
    isa

    Bonjour Corinne..


    Ta plume exprime bien tes pensées qui sont aussi les miennes. Je trouve vraiment triste l'abandon d'un enfant même sous X. Il ressentira un manque tôt ou tard.. Mais je dis bravo à ces familles qui adoptent un enfant et surtout qui l'aime et le chérisse.  Joli poème en tout cas, bisous et belle journée à toi. 

    8
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 09:29

    Merci pour ce très beau poème...

    Les enfants devraient toujours être aimés.

     

    Passe une douce journée. Bises.

    9
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 10:00

    Bonjour Corinne.

    Joli poème sur l'enfant et la tendresse.

    Je suis un peu en retard sur mes création, en ce moment.

    Je te souhaite une douce journée, bises.

    Claude

    10
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 09:02

    Bon jeudi.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    11
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 09:36

    Un bijou de tendresse comme le sont les joues d'un bébé - merci pour ce moment de douceur.

    Le soleil est revenu aussi sur les Ardennes mais il faisait frisquet tôt ce matin, seulement 6°

    gros bisous

    12
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 11:28

    Coucou Corinne

    Les enfants parfois ne prennent pas vraiment conscience de ce qui leurs arrivent et c'est tant mieux... la vie est difficile pour tous..perso j'ai donné le meilleur de moi-même pour n'en tirer aucun bénéfice... mais en fait c'est la vie de donner sans recevoir...un jour ou l'autre dans une autre vie nous aurons peut-être le retour.

    Passe une belle journée avec la mer et ta fille.

    Je t'embrasse bien fort

    13
    Vendredi 31 Juillet 2015 à 18:29

    Bonjour Corinne.

    Un petit coucou en passant pour te souhaiter un très agréable week-end, bises.

    Claude

    14
    Vendredi 31 Juillet 2015 à 20:57

    Coucou

    Je t'envoie un message privé sur eklablog...

    merci de ta visite... pas la grande forme ce soir !...

    gros bisous d'amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :