• Tout près de moi

     

    Tout près de moi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Entends les larmes du monde couler à grands flots,

    Jusqu’aux frontières muettes poussant des sanglots,

    S’évaporant au soleil sous l’œil désarmé du temps,

    Ayant perdu la trace des pas de l’être combattant.

     

    Entends le chagrin ruisseler dans les regards d’errance,

    Telle une averse d’eau pure nourrie de transparence,

    Pleuvant sur nos déserts statiques au-dessus des songes,

    Cherchant asile sur l’autre rive quand l’émoi se prolonge.

     

    Entends le cri du nouveau-né annoncer sa présence,

    A l’aube brodée d’un blanc de soie pourprée de luisance,

    Enveloppant ce joli berceau avec le sel de l’amour,

    Dans l’écho de la joie émouvante s’irradiant autour.

     

    Entends le silence dans le rivage de mon cœur,

    Murmurer au vent mes secrets satinés de bonheur,

    Au creux de l’instant où tout renait quand l’un meurt,

    Comme une rivière sans fin enlaçant chaque heure.

     

    Entends la voix de l’espérance d’une ardeur flamboyante,

    Calmer tes mains s’agitant lorsque la vie devient bruyante,

    Et que la peur te foudroie dans ce grand tunnel obscur,

    Où tu implores le ciel de conjurer l’inévitable blessure.

     

    Regarde mon visage se refléter dans tes yeux de velours,

    Ondoyer sous la lumière opaline caressant le jour,

    Tandis que nos corps enlacés respirent à l’unisson,

    S’abandonnent dans la plénitude au premier frisson.

     

                                       Corinne

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Août 2015 à 10:15

    Bonjour Corinne, mère et enfant, un bonheur complice rempli de tendresse, la maternité pour une femme quel grand bonheur.... bises de JB

    2
    Vendredi 14 Août 2015 à 10:44

    Bonjour jill bill,

    L'amour maternel est puissant et sans réserve et ce sentiment qui respire vrai vient de nos entrailles. J'aime ces moments de tendresse que l'on partage avec notre chair tout au long d'une vie. Merci pour tes mots. Bisous et douce journée.

    3
    Vendredi 14 Août 2015 à 11:09

    Coucou Corinne

    Pardon d'avoir un goût amer en te lisant, mais je suis sûr que tu me comprendras...

    Malgré tout un très beau texte...

    Je viens d'apprendre et de comprendre qu'il faut laisser l'oiseau sortir de son nid pour qu'il fasse sa vie.

    Ainsi va la vie. J'ai toujours pas de nouvelles, silence total, c'est dur mais je vais m'y faire par la force des choses...

    Hier on a eu un petit orage...

    Je t'embrasse bien fort des câlins de mon Titeuf

    4
    Vendredi 14 Août 2015 à 11:19

    Bonjour Corinne.

    Le poème accompagnant ta création est très beau et, le bébé, trop craquant.

    Passe une très agréable vendredi, bises.

    Claude

    5
    Vendredi 14 Août 2015 à 12:55

    Bonjour Arlette, Claude,

     

    Je comprends ce goût fielleux que tu ressens Arlette. Le silence est parfois difficile à accepter mais je préfère sa compagnie plutôt que la présence qui froisse et me pollue. Merci, douce journée. Bisous.

    Bonjour Claude, merci pour ton commentaire. Bisous et belle journée.

    6
    Vendredi 14 Août 2015 à 17:14

    une belle complicité

    7
    Vendredi 14 Août 2015 à 20:13

    Très beau poème,  il remue le cœur, quelle belle écriture.

    Bon week-end Corinne et plein de gros bisous

    8
    Samedi 15 Août 2015 à 08:21

    Bonjour flipperine, 

    Oui flipperine, au coeur de cet amour on admire la tendresse et la complicité entre une mère et son enfant. Merci, douce journée. Bisous.

    Bonjour lili,

    Merci pour ton compliment qui me touche aussi. Douce journée. Bisous ensoleillés.

     

    9
    Samedi 15 Août 2015 à 09:10

    Quel talent tu as, chère Corinne, quel plaisir de lire ton magnifique poème et sans une faute !

    La vie est plus forte que tout et l'amour maternel également.

    Très bon week-end et bisous.

     

    10
    Samedi 15 Août 2015 à 09:17

    Bonjour Clara,

    La vie est plus forte que tout et on se doit de survivre à tout. Merci pour tes mots riches de vérité. Bisous et douce journée.

    11
    Samedi 15 Août 2015 à 12:15

    Bonjour Corinne,

     

    Entre la mère et l'enfant entre une maman et ses petits se tissent une longue chaîne d'amour qui va aller crescendo, les mères ont une complicité permanente avec leurs enfants. Ton écrit en ce 15 août en est la criante vérité.

    Je retrouve enfin tes mots que j'ai toujours trouvé au diapason et ils ont une sonorité de vérité.

     

    En ce qui concerne mon écrit sur mon blog c'est en partie imaginée mais cela s'appuie sur certains faits réels, après c'est mon imaginaire qui a fait vivre ce qu'au réel j'ai peut-être rêvé de vivre.

     

    Belle journée de 15/08 et gros bisous

     

    EvaJoe

    12
    Samedi 15 Août 2015 à 15:51

    Bonjour Eva,

    Je suis heureuse de te lire. Cet amour sans réserve et incommensurable que nous éprouvons à l'égard de nos enfants est puissant et beau à vivre et pourtant parfois il ne résiste pas à certaines épreuves douloureuses même s'il ne finit jamais dans le coeur d'une maman. Avec le pardon, le silence perdure et devient éprouvant. Bisous et doux week-end.

    13
    Samedi 15 Août 2015 à 18:14

    Coucou Corinne

    Profites en bien, chez nous ils ne font rien de spécial...ce matin j'ai été priée..

    Je te fais de gros bisous ainsi qu'à Bella 

    14
    Dimanche 16 Août 2015 à 06:31

    J'entends et j'imagine ton visage


    Joliment écrit....Bravo


    Bon et doux Dimanche Corinne


    Bisous


    timilo

    15
    isa
    Dimanche 16 Août 2015 à 09:11
    isa

    Bonjour Corinne... Quelle douceur dans tes mots... Tout simplement magnifique... Je te remercie pour ta présence sur mon site, j'étais en vacances. Je te souhaite une douce journée, bisous


                                                           gif bon dimanche

    16
    Dimanche 16 Août 2015 à 13:37

    Bonjour Arlette,

    C'est important de se recueillir lorsque l'on a la foi. Bisous et doux dimanche.

    Bonjour timilo, isa

    Merci pour vos compliments qui me touchent. Bisous et bonne journée.

    17
    Lundi 17 Août 2015 à 07:27

    Bon début de semaine, Corinne
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    18
    Lundi 17 Août 2015 à 09:59

    coucou Corinne, il faut que la vie se passe pour els uns et les autres et pas tous la voient de la même façon surtout suivant els générations... je t'ai répondu Corinne, prends soin de toi... je t'embrasse belle journée

    joellekn85drtv.gif

    19
    Lundi 17 Août 2015 à 12:14

    Bonne journée Dom, merci. Bisous.

    Merci Joëlle pour ta réponse et je pense que même si la vie nous arrache le coeur, il nous faut survivre et apprécier l'instant présent. Gros bisous.

    20
    Mardi 18 Août 2015 à 05:34

    Bonjour  Corinne

    Petit mieux hier sous un ciel bleu

    L’apparition du soleil

    Beaucoup plus présent.

    Dès aujourd’hui

    Cela demande confirmation

    Pour une belle arrière saison

    Bon mardi avec joie et plaisir

    Amitiés ¤*¤ Bisous  

        56MELDIX77    

       le Briard     Breton      

    http://56meldix77.eklablog.com/   

     

    http://aveclaphoto.eklablog.com 

    21
    Mardi 18 Août 2015 à 06:26

    Je relis ton poème... j'aime

    Douce journée Corinne

    Bisous

    timilo

    22
    Mardi 18 Août 2015 à 07:27

    Bonjour meldix, timilo,

    Je vous souhaite à mon tour une bonne journée en ce mardi. Bisous.

     

    23
    Vendredi 21 Août 2015 à 10:53

    Bonjour Corinne,

    Ton poème nous dit magnifiquement que l'arrivée d'un nouveau-né est le plus beau signe d’espérance dans ce monde de souffrance . Il est bon pour une mère qui souffre de se rappeler que son enfant devenu adulte contient en lui le pur bébé qu'il a été.

    Bisous

    Blanche

    24
    Vendredi 21 Août 2015 à 12:51

    Merci Blanche et je te rejoins dans tes pensées. La naissance remplit de joie le coeur d'une maman, d'un papa et de ses proches. J'espère qu'un jour ils comprendront ce que j'ai enduré et combien mon coeur saigne. Pour l'instant c'est le silence absolu. Bisous et douce journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :