• Notes d'espoir

     

    Notes d'espoir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je m’accroche aux frêles promesses du genre humain,

    Quand bien même se lit le désarroi sur un parchemin.

     

    Je m’indigne de toutes ces guerres couvertes de sang,

    Noircissant la trame du destin d’un mal s’accroissant.

     

    Je réprouve au sommet de l’horizon l’idée de sélection,

    Puisque chaque personne sur terre mérite attention.

     

    J’avoue rêver de l’amitié asexuée parfumée de cohésion,

    Savourant en silence le sel de vie en parfaite éclosion.

     

    Je me réjouis en m’éveillant de jouer avec l’autre l’adversité,

    Le surprendre yeux ouverts pour mieux saisir sa sensibilité.

     

    Il me plait d’accueillir la nuit bleue au creux de tes mains,

    Lorsque jaillit sur ton chemin de joie la grâce du lendemain.

     

    A la  simplicité des secrets tus je préfère la complexité,

    Ne pouvant m’incliner dans les moments de difficulté.

     

    Mon cœur froissé a besoin de juste au creux de l’iniquité,

    Même si du reste dispersé il peut toujours s’acclimater.

     

    Essayant de comprendre le passage de l’incompréhensible,

    Je m’accorde des réponses chaque jour avec mes possibles.

     

    Au plus juste de mon être tentant me situer avec liberté,

    J’approche sagement l’homme déployé avec sincérité.

     

    Si pour moi l’amour universel a une valeur bien essentielle,

    Je dépose avec le coeur ces roses intemporelles dans votre ciel.

     

                                         Corinne

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 14:29

    Bonjour Corinne...  Ah le genre humain il est tant à en dire... wink2 composons avec en souhaitant qu'un jour le paradis sur terre.... mais, on est loin tout de même ! Bises de jill

    2
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 16:38

    Beau poème, les deux derniers vers sont superbes et émouvants.

    Bonne fin de dimanche chère Corinne

    gros bisous

    3
    Dimanche 26 Juillet 2015 à 17:47

    l'amour universel est long à venir répandons d'abord l'amour autour de nous

    4
    Lundi 27 Juillet 2015 à 08:59

    Il faut toujours espérer.

    Problème d'ordi ... Un coup j'te vois, un coup j'te vois pas !
    Bon début de semaine.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    5
    Lundi 27 Juillet 2015 à 11:01

    Coucou CORINNE

    Dans la vie l'étincelle de l'espoir existe bien crois-moi...

    Tu sais qu'on ne fait pas des enfants pour soi mais pour eux...

    Il faut que tu prennes soin de toi...

    Malgré les photos que j'ai posté , l'ambiance familiale et tiède mais je me fais une raison, pas besoin de se compliquer la vie.

    Passe une belle semaine...

    il a encore plu toute la nuit.

    je te fais de gros bisous

    6
    Lundi 27 Juillet 2015 à 11:10

     Bonjour Corinne

    j'ai laisser un instant mon PC pour aller faire mes courses.....et j'arrive sur ton blog pour lire ce merveilleux poème....peut-on encore s'accrocher aux promesse que l'on nous fais pour moi je n'y crois plus beaucoup mais ils faut espérer qu'un jour nous aurons un monde meilleurs et que l'étoile qui brille au loin se rapprochera .

    douce journée je dépose sur ta page de douces pensées sans oublier de doux bisous d'amitié

    Marlène

    7
    Lundi 27 Juillet 2015 à 11:16

    L'amour universel est bien mis à mal dans notre monde en ce moment et je suis inquiète de voir que l'Homme ne s'améliore guère au cours des siècles.

    Cela n'empêche pas de faire tout notre possible pour que cela s'arrange.

    Ton poème est comme toujours de toute beauté.

    Bises bien amicales.

     

    8
    Lundi 27 Juillet 2015 à 15:15

    Bonjour,

     

    Me voici enfin dans ton univers, ce beau poème en note d'espoir...En effet qui ne voudrait pas espérer croire en l'amour universel même si parfois on a l'impression que lui aussi est bafoué. Il faut y croire....

     

    Merci d'être venue chez moi et ainsi de m'avoir tendu la perche pour que je puisse à mon tour te retrouver.

    Bisous et belle fin de journée

     

    EvaJoe

    9
    Nany
    Jeudi 5 Janvier à 18:46

    term paper services

    Никто из нас не может удовлетворить некоторые препятствия на своем пути. Это происходит естественным образом и регулярно. Мы должны преодолеть их в любом случае.

    10
    Jay
    Vendredi 6 Janvier à 14:02

    http://proofreading-services.org/professional.php

    All the hardships that we encounter on our path are surmountable. However, you are right that you think about the future in such way.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :